Se passer de son frigo, l’aventure de Marie Cochard

November 21, 2017

Salut les amis!!

Cette année, Montréal a accueilli son premier festival zéro déchet. Pendant une fin de semaine j’ai navigué entre les belles rencontres et la découverte d’artisans locaux. Une personne m’a d’ailleurs donné le petit coup de boost dont j’avais besoin pour entamer un projet auquel je pense depuis longtemps : Me passer de mon frigo!


vivre sans frigo

C’est grâce à l’aventure de Marie Cochard que j’ai pu entreprendre ce projet.


Croisade contre mon frigo

🍅 Pourquoi se passer de son frigo?

Se passer de son frigo n’est pas une mince affaire, c’est remettre en question un des acquis de nos cuisines. C’est également repenser notre façon de consommer.

Réduire l’utilisation du frigo est selon moi un pas important vers la consommation locale et saisonnière. C’est aussi accepter que les aliments soient périssables et nécessitent parfois d’être transformés ou consommés rapidement.recycler les épluchures

On se tournera plutôt vers les circuits courts et une consommation rapide des denrées

En choisissant de manger frais et de saison ou en réalisant ses propres conserves maison, on s’aventure sur le chemin d’une alimentation saine, riche, variée et vibrante. C’est une action pour notre santé et celle de notre éco-système.

Ce qui m’a permis de passer de l’idée à l’action c’est l’ouvrage de Marie Cochard : Notre aventure sans frigo (ou presque)Notre aventure sans frigo (ou presque)

Ce que j’ai adoré de se livre, c’est qu’il donne plein d’astuces, d’idées et ressort des techniques ancestrales, de tous les pays.

Marie Cochard encourage chacun à aller à son rythme en respectant sa réalité, ses capacités et ses contraintes. Les multiples conseils présentés dans l’ouvrage sont suffisamment abordables pour être adaptés à toutes sortes de situations.

Le livre est ponctué de portraits de personnes qui utilisent des modes de transformation originaux.

beurrier bretonJ’ai adoré le fait qu’une section soit dédiée au matériel indispensable dont on a besoin pour commencer. cela évite d’acheter tout et n’importe quoi. On se rend ainsi compte que l’on n’a pas besoin d’une cuisine sur-équipée pour transformer/conserver les aliments et se détacher de son frigo.

🍄 Se passer du frigo… Oui, mais…

Sachant que je n’habite pas seule et que la suppression du grand maître du froid n’a pas soulevé l’enthousiasme général à la maison, j’ai opté pour une minimalisation du frigo. En réduisant petit à petit le contenu de ce dernier, j’espère arriver à un consensus quant à son utilité limitée et ainsi à en réduire la taille.

Par contre j’ai vraiment envie d’avoir un super GROS congélo.
ne pas laisser les légumes s'abîmerComme le souligne Marie Cochard dans son livre, un plus petit frigo consommera moins, permettant ainsi une réduction des déchets et (surtout) des dépenses.

Il faut entreprendre cette aventure un aliment à la fois 🍐 🍑 🍒


les astuces que j’ai commencé à employer

🍆 Les conserves de fruits et légumes

Dans la mesure ou l’on ne peut pas consommer des fruits légumes frais (et de saison) à l’année, la mise en conserve est une très bonne alternative pour bénéficier de leur saveur hors saison.mettre les aliments en conserve

Cela fait plusieurs années que je fais mes conserves et les conseils donnés dans le livre m’ont permis d’étendre mon éventail de produits mis sous conserves.

C’est un travail un peu laborieux car il faut prendre le temps de cuisiner mais cela en vaut vraiment la peine.

Une bonne après-midi de cuisine peut permettre de se concocter plusieurs repas pour les jour pluvieux/de flemme/etc.conserves de fruits dans du sucrePour vous donner une idée, les conserves que je ne manque pas de faire chaque année sont :

  • Les fruits dans du sirop
  • La sauce tomate
  • Les soupes et potages
  • La compote de pomme
  • etc.

Conserves de fruits

Je stocke la majeure partie de mes conserves au congélateur mais en stérilisant vos pots, certaines conserves se gardent très bien en dehors du frigo.

Leur durée de conservation peut d’ailleurs être assez longue, parfois plus d’une année (fruit dans du sirop, sauce tomate, etc.).

⇒La méthode du pauvre pour stériliser ses pots :

Immerger les pots dans une grande casserole (idéalement il doit y avoir de l’eau jusqu’au couvercle)

Faire bouillir le pot pendant 45 minutes.

C’est prêt… Laisser refroidir et entreposer dans un endroit à l’abri de la lumière.

🍓 La lactofermentation

C’est une des rares méthodes de conservation qui augmente la valeur nutritive des aliments.

Le principe est de faire fermenter les légumes dans une saumure (mélange d’eau et de sel).
lactofermentation de légumes bioÀ la maison, on en fait depuis déjà plusieurs années. Autant vous dire que ce mode de conservation a été essayé et définitivement adopté.

J’avais d’ailleurs écris un article à ce sujet.

🍇 Conservation du beurre

Je dois avouer que  lorsque j’ai décidé de tester le beurrier Breton, j’avais quelques a priori. Mais l’essayer c’est l’adopter! Mes doutes ce sont depuis dissipés et le beurre s’y conserve très bien.beurrier bretonUtilisation : Une fois le beurre bien tassé au fond du couvercle, il suffit de mettre de l’eau dans la partie basse du beurrier. En le refermant, l’eau crée un environnement anaérobie (sans air) favorisant la conservation du beurre.
beurrier bretonLa contrainte est qu’il faut changer l’eau aux deux jours. Je garde donc le beurrier proche de l’évier pour être sûr de ne pas oublier. De ce fait, changer l’eau n’est vraiment pas un effort.

🍈 Poireaux les pieds dans l’eau

Les poireaux quant à eux, se conservent bien dans un fond d’eau.

Contrairement à ma photo (ci-dessous), il faut mettre peu d’eau pour éviter que la partie blanche ne pourrisse. Les racines vont ainsi pousser et continuer d’alimenter les feuilles.garder ses poireauxJ’ai également fait le test avec des salades et cela marchait très bien. L’inconvénient avec les salades, c’est qu’il peut vite faire chaud dans une cuisine, ce qui accélère quand même leur flétrissement.

🍉 Carottes des sables

Alors, je dois vous prévenir tout de suite → j’ai trouvé extrêmement bluffante la longévité des carottes conservées dans du sable.owonama-le-doigt-dans-l-engrenage-zero-dechet-vivre-sans-frigo-marie-cochard-0211J’ai utilisé du sable acheté en jardinerie et une jolie boîte trouvée en magasin de seconde main.conserver les carottes dans du sable

Au tout début, j’ai quand même eu un petit blocage à l’idée de mettre mes carottes dans du sable mais finalement, quand on y pense, elles sortent bien de terre, n’est ce pas?stocker les légumes racines dans du sable

Cette technique fonctionne d’ailleurs pour tous les légumes racines. Il est donc possible de stocker betteraves, pommes de terre et autres tubercules de la même manière.

🍊 Ail et échalotes

J’avais déjà constaté que l’ail se conservait mieux hors du frigo, mais il me fallait décidément une “preuve” écrite avant de franchir le pas.

Depuis qu’il n’est plus dans un environnement froid et humide, mon ail se garde mieux et a moins tendance à s’abîmer.pot à ail et échalottesJe suis très contente de l’acquisition de ce pot à ail, fait par un artisan local.

En effet, ce sont des objets difficiles à trouver en brocante au Québec ce qui donne l’opportunité de soutenir les artisans locaux.

Ce qui n’a pas marché

🍋 Les oeufs

J’étais très enthousiaste à l’idée de sortir les oeufs du frigo car lorsqu’ils sont non réfrigérés ils ont plus de goûts.la conservation des oeufs de poule

Au Canada, il est impossible de stocker les oeufs dans un endroit non réfrigéré car les producteurs ont l’obligation de les laver pour des “raisons sanitaires”, or cela prive les oeufs de leur pellicule protectrice antibactérienne.

Pour pouvoir se conserver à température ambiante, les oeufs doivent absolument garder leur pellicule protectrice.

La règlementation au Canada rend malheureusement impossible la sortie des oeufs du frigo.stocker les oeufs en dehors du frigoJ’ai également découvert que tout ne se conserve pas (le choque!).

Ainsi, les artichauts peuvent devenir toxiques au bout de 24 à 48h.conservation des artichauts


Et voilà pour mon début de démarche. J’espère à terme ré-aménager ma cuisine et profiter ainsi au maximum de mes aliments.

Je vous conseil fortement le livre de Marie Cochard, même si vous n’avez pas l’intention de vous séparer de votre frigo car les conseils qu’elle dispense ont généralement tendance à améliorer la valeur nutritive et/ou la conservation des aliments. Ce sont donc de bon conseils à connaître quoi qu’il arrive.Une aventure sans frigo

Si vous voulez suivre mes pérégrinations alimentaires, n’hésitez pas à me suivre sur Instagram!!

À bientôt les amis!!!




Autres articles du blog

2 Commentaires

  • Reply Emy Jolie November 21, 2017 at 3:50 pm

    Hello ! Je l’ai commandé au Père Noël dès sa sortie !! 😀 Mon but n’est pas de me passer de frigo mais surtout d’apprendre encore plein de choses intéressantes comme pour son livre sur les Epluchures 🙂 réapprendre les techniques oubliées etc.. j’ai hâte de le lire en tout cas !
    Et magnifique ton pot pour ail artisanal 🙂
    Bises!

    • Reply Mayou November 21, 2017 at 4:31 pm

      Merci pour tes petits mots. Je n’ai pas encore lu le livre sur les épluchures mais j’ai déjà suivi des ateliers de revalorisation des déchets organiques et j’avais trouvé ça passionnant. C’est toujours agréables de rajouter un peu de “techniques ancestrales” dans nos cuisines modernes pour tirer le meilleur des deux mondes. As-tu déjà commencer à utiliser tes épluchures?
      Plein de bises

    Un petit mot ?